Clomid et Duphaston, de l'ovulation à la grossesse

none

Cliquez sur l'image et acheter Duphaston / Clomid en ligne

Cliquez sur l'image et acheter Duphaston / Clomid en ligne

Tomber enceinte peut sembler naturel pour certaines femmes, mais pas pour toutes. Pour certaines femmes, tomber enceintes relève presque d’un parcours du combattant. Et pour cause l’infertilité féminine. Un nom qui couvre toute une panoplie de causes qui peuvent empêcher le déroulement normal du mécanisme de procréation. Pour contrer ces problèmes, des médicaments existent. Deux des plus populaires sont Clomid et Duphaston. Deux médicaments à l’action différente qui peuvent être employés ensembles pour obtenir de meilleurs résultats.

Duphaston et Clomid, des mécanismes d’action bien différents
Duphaston est un médicament progestatif qui agit directement sur l’utérus de la femme. Il a pour fonction de normaliser les cycles menstruels chez les femmes qui souffrent d’une déficience au niveau de la production de progestérone. Le médicament contribue donc à lutter contre les cas d’infertilité féminine liés à une production insuffisante de progestérone, mais également pour le traitement des règles irrégulières, anormales ou douloureuses, et d’autres troubles de la fonction reproductive.
Le Clomid quant à lui est un traitement qui agit sur les ovaires de la femme, et non sur l’utérus. Le Clomid a pour fonction d’induire l’ovulation. C’est donc un médicament qui déclenche le phénomène de l’ovulation, et donc qui ne contribue pas directement à normaliser les cycles menstruels. Le Clomid est employé dans le traitement de l’infertilité, causé par l’anovulation ou d’autres troubles similaires. L’utilisation conjointe de Duphaston et Clomid, n’est donc pas exclue. 

Duphaston et Clomid, une utilisation conjointe est-elle possible?
Il est normal de se demander si deux médicaments tels que le Clomid et Duphaston peuvent être employés de concert. La réponse à cette question est « oui ». Il n’y a pas d’interactions dangereuses entre les deux principes actifs de ces médicaments. Ils peuvent donc opérer sur la physiologie de la femme, sans pour autant se gêner mutuellement.
 
Tandis que le Clomid aura pour fonction d’induire l’ovulation de la femme, le Duphaston normalisera le reste du processus, et permettra entre autre d’assurer l’implantation de l’ovule fécondé dans la membrane utérine. Il s’agit donc d’une suite logique, qui est d’autant plus simple à mettre en place que les périodes de traitement ne se superposent pas dans la plupart des cas.

La combinaison des deux traitements n’est pas courante, mais elle n’est pas non plus extrêmement rare. Elle est uniquement réservée aux femmes qui souhaitent avoir des enfants, et qui rencontrent des problèmes particuliers au niveau de leur mécanisme de procréation. Les combinaisons peuvent être diverses, avec un traitement au Clomid pendant les premiers jours du cycle, suivi du traitement au Duphaston pendant la période suivante (du 14ème au 24ème jour).

Bon à savoir
Les effets secondaires des traitements à base de Duphaston et Clomid peuvent être assez similaires. Il est donc important de faire preuve de vigilance, quant au moment de leur apparition. Fort heureusement, les contre-indications et les précautions d’utilisation sont les mêmes, la mise en place de la combinaison des deux traitements est donc très simple. Toutefois, il est important de ne pas s’improviser médecin, et de toujours consulter un médecin avant de se soumettre à un tel traitement spécifique.

Conclusion
Le désir d’avoir des enfants est parfois contrecarré par des troubles de la fertilité. Bien heureusement, il existe des solutions à de telles troubles de la fertilité. Sous la forme du Clomid et Duphaston, des traitements complémentaires dont l’efficacité permet de garantir aux femmes ayant des troubles de la fertilité d’augmenter leurs chances de tomber enceintes.